• Gris Facebook Icône
  • Gris Twitter Icon

SUIVEZ NOUS SUR LES RESEAUX SOCIAUX

© 2017 Men Over the Rainbow. Tous droits réservés. Site réalisé par Designed by Queen Ninie

1 – Quelques mots pour te présenter à tes futurs lecteurs français :

Je suis une fille de militaire, qui a visité divers pays ou villes comme l’Allemagne, New York, la Pennsylvanie, puis le Nouveau Mexique. Je suis la mère de deux fils dont je suis fière, que j’ai élevée seule et qui ont bien grandi et sont maintenant à l’université. Ils m’encouragent, après toutes ces années à travailler comme n’importe qui, afin que je me laisse une chance de faire ce que je veux. Et j’ai trouvé un homme que je considère comme l’homme parfait pour moi, nous vivons au Canada et je fais ce dont j’ai toujours rêvé… écrire.

2 – Pourquoi as-tu choisi des romances MM ?

On me pose souvent cette question… et je souris à chaque fois. Je ne pense pas avoir réellement choisi d’écrire des romances MM, mais plutôt que c’est ce genre qui m’a choisi. Je n’ai jamais été très féminine. Je veux dire, je ne m’occupe pas de maquillage ni de vêtements. Peut-être parce que j’aimais plus tout ce qui se rapportait aux sports quand j’étais jeune, ou parce que je ne pouvais pas vraiment m’habiller de manière recherchée pendant que je travaillais avec des adultes souffrant d'handicaps, ou peut-être parce que j’avais des garçons et que nous faisions du sport ensemble. Je ne sais pas. J’aime le fait que les hommes semblent aller droit au but et qu’ils disent ce qu’ils ont à dire. Je ne pense pas que cela veut dire que je suis un homme… mais c’est sûr que je commence à penser parfois que je me rapproche d’eux et que ce genre de romances m’a choisi pour les représenter et je ne peux qu’espérer leur rendre justice.

3 – Où trouves-tu ton inspiration ?

Ahahaha… Partout ! J’ai rêvé des Douze Travaux, crois-le ou non, en regardant une émission de télévision et j’ai commencé à créer mes personnages dans ma tête et la série Mystic est née. Je conduisais pour aller dans un magasin avec JP et j’ai vu ce champ sur ma droite… Je pouvais voir des métamorphes ours faire griller des hamburgers, des moufettes courir tout autour du terrain, comme des écureuils, des lapins jouer à saute-mouton… et la série MATING GAMES était née. Je me sentais fatiguée et me suis réveillée un matin en me demandant où j’étais… Puis j’ai réalisé que j’étais effectivement au Canada… Hahahaha… Je me suis réveillée en me demandant si j’étais même encore en 2015… Et la série CAPULET est venue à moi. Je ne sais jamais d’où surgira une nouvelle idée… elle jaillit toute seule.

4 – Quel est pour toi le parfait héros de livre ?

Un qui ne soit pas égoïste, qui accepte les erreurs des autres et qui les aime pour ceux qu’ils sont et non pas pour qui ils pensent qu’ils devraient être.

5 – Quand tu commences un livre, as-tu déjà toute l’histoire en tête ou se construit-elle progressivement ?

Oh, mon Dieu ! Hahaha… J’ai essayé… Mais ça ne sort JAMAIS comme j’aurais aimé que l’histoire soit. J’ai l’idée générale en tête, mais les personnages me disent qui ils sont et ce qu’ils veulent dire. Je suis comme une secrétaire qui prend en notes tout ce qu’ils me dictent.

6 – Ils disent que les auteurs se projettent dans la tête et la peau de leur héros, est-ce le cas pour toi ?

Hmmm… question intéressante. Je crois qu’une petite partie de moi se retrouve dans chacun de mes livres, mais pour ce qui est du héros… je ne crois pas. Je pense que c’est davantage ce que je recherchais dans mes jeunes années : quelqu’un pour me sauver de tout ce que j’ai pu subir dans la vie. Le héros pour lequel j’ai prié pendant ces années difficiles. Je pense que je me projette davantage dans le compagnon, plutôt que dans l’Alpha… si cela a un certain sens.

7 – Accordes-tu de l’attention aux critiques ?

Je le fais jusqu’à un certain point. Je lis les commentaires et si quelqu’un dit que je ne fais pas assez de descriptions… alors j’essaie d’en faire plus. Si quelqu’un pense que je suis trop verbale dans les dialogues, alors j’essaie de travailler sur ce point. Je suis tombée sur des commentaires qui disaient que l’histoire était bonne, mais que les corrections étaient mauvaises… Et j’ai pensé, d’accord, j’ai une correctrice, mais j’ai ressenti une certaine part de responsabilité envers les lecteurs, donc j’ai trouvé quelqu’un pour me relire avant d’envoyer mes livres à l’éditeur, et une fois que les modifications sont achevées, à la maison d’édition.

8 – Les jours durent 25 heures. À quoi passes-tu cette heure supplémentaire ?

À faire des câlins avec mon fiancé et à regarder une émission de télé quelconque, parce que je passe beaucoup de temps à écrire et à faire des recherches et parce que je crains de ne pas lui accorder assez de mon attention.

9 – Quel est le livre que tu emmènerais sur une île déserte ?

Autant en Emporte le Vent… Je ne l’ai jamais lu et il est sacrément épais, et je souhaiterais avoir le temps de le lire jusqu’à ce que je sois sauvée ! Hahahaha… J’aime lire et je deviendrais folle sans avoir quelque chose à faire.

10 – Quelques mots pour tes lecteurs…

J’organise beaucoup d’évènements pour les nouvelles sorties d’auteurs sur FB, j’y trouve un amour sincère et un respect pour ce que je fais. On m’a récemment nominée pour la récompense du meilleur auteur LGBT pour 2015 pour deux prix différents. Beaucoup de gens avouent qu’un de mes livres était le premier roman MM qu’ils avaient lu et qu’ils ont ensuite acheté tous mes titres. Dire que je me sens humble serait un euphémisme.

Je remercie chacun d’entre vous et j’adorerais vous parler aussi souvent que je le peux. S’il vous plaît, n’hésitez pas à me contacter sur FB et venez vous amuser lors de l’un de ces évènements, non seulement avec moi, mais avec d’autres auteurs merveilleux également.

Je vous remercie pour tout et pour avoir rendu ma vie bien plus heureuse et complète qu’elle ne l’avait jamais été.